Aperçu avant impression Fermer

Affichage de 13 résultats

Description archivistique
Sous-fonds
Aperçu avant impression Affichage :

3 résultats avec objets numériques Afficher les résultats avec des objets numériques

Fonds International Council of Human Rights Policy (ICHRP)

Les archives complètes de l'ICHRP, composées aussi bien de documents physiques que numériques, ont fait l’objet d’une donation à la Bibliothèque de l’Institut des hautes études internationales et du développement. Elles contiennent de la correspondance, des procès-verbaux, des rapports mais aussi des images, qui documentent les activités de l’ICRHP au cours des ans.

International Council of Human Rights Policy

Fonds Boris Souvarine

Boris Souvarine (1895-1984) was one of the founders of the French Communist party (1920) and member of the Executive Committee of the Comintern (1921-1924). He gradually developed a critical view on the athmosphere of terror in the Soviet Union in the 1930s and published his main work, “Stalin”, in 1935. In the same year Souvarine founded the Institute of Social History in Paris and started publishing a journal “Le Contrat Social”. Throughout his long life Souvarine acquired rare books and archives of the social movement activists to complete his vast collection.

The Boris Souvarine Archive at IHEID comprises several sections:

  • his personal documents, vast correspondence, press clippings and historical photographs, dating from 1917-1960, before the time of his Comintern activity to the period of Khrushchev’s leadership;
  • the Archive of Anatole de Monzie, a French political figure and scholar;
  • various donators’ folders;
  • numerous folders of the family of Sergey Prokopovich, Russian economist, sociologist, liberal politician, Minister in the Provisional (Kerensky) Government (1917), and his wife, Yekaterina Kuskova, a politician, advocate of social reformism, economist and journalist writing on economics, history and political matters, founder of the “Public Committee for Famine Relief” in 1921 and, a year later expelled with her husband from Soviet Russia for their anti-Bolshevik activity. The family lived in Geneva from 1939 up to their deaths, leaving their archive material, containing rare original correspondence, manuscripts and press clippings dated 1900-1954, to Boris Souvarine.
    Source : The Boris Souvarine archive and library at the Graduate Institute / Svetlana Yakimovich. In : From communism to anti-communism, Open Edition, 2016.

Boris Souvarine

Fonds Service Etudes et Projets de l'IUED (SEP)

Le SEP a été créé par Jean-Pierre Gontard en 1979. Daniel Fino a été recruté en 1980 pour renforcer le SEP car l'IUED avait été choisi par la DDC comme un des régisseurs pour l'exécution de projets bilatéraux sous mandat. Avec l'acceptation des projets en régie, l'IUED a dû prendre des mesures organisationnelles, notamment en créant le SEP (le chiffre d'affaires du SEP doublait parfois le chiffre d'affaires de l'IUED !)

Le grand défi a été de savoir comment intégrer les activités opérationnelles dans les activités de formation (académique et formation continue) et de recherche :

  • Au niveau de l'enseignement, les séminaires autour des pratiques de la coopération ont toujours eu un grand succès. Nous puisions beaucoup dans notre documentation et utilisions les expériences liées à nos engagements opérationnels.
  • Dès 1984 nous avons commencé à organiser des formations continues (en travaillant aussi avec des spécialistes comme Bernard Lecomte) pour des professionnels du développement. Les ateliers organisés chaque année ont eu un énorme succès.
  • Côté recherche, il y a eu des travaux liés aux projets santé ainsi qu'à la stratégie de renforcement institutionnel (avec la publication "Itinéraires" entre autres) car l'une des spécificités du SEP consistait à renforcer les acteurs locaux - publics et privés - à mener "leur" développement.

Quand Daniel Fino est devenu directeur des activités opérationnelles en janvier 2000, sa préoccupation majeure fut d'expliquer le sens des activités opérationnelles du service. Cet effort de conceptualisation avait débuté dans les années 90 (voir annexe 1). Le SEP a commencé à introduire des outils de programmation - suivi - évaluation (voir documents en annexes). La question de l'intégration des activités académiques et opérationnelles a aussi régulièrement fait l'objet d'ateliers et de rencontres au niveau du collège des enseignants. En annexe se trouve comme exemple le compte rendu du Workshop au Foyer John Knox du 5 avril 2000.

Au début des années 2000, le SEP en tant que tel fut dissout, car le système de régie fut peu à peu abandonné. Les activités opérationnelles furent intégrées comme partie du dicastère FAS (Finance-Administration-Services) qui était la troisième sous-direction (à côté de la direction de l'enseignement et la direction de la Recherche). Daniel Fino a occupé ce poste pendant huit ans jusqu'à la fusion en 2008.

Fonds Alain Monnier

Alain Monnier (1950-2009) était un ethnologue genevois. Après une formation classique, il élargit son champs d’étude de la mythologie grecque vers les mythes de civilisations plus lointaines, en particulier d’Amérique du Sud et d’Océanie. Il effectue plusieurs voyages de recherche en Papouasie et en Amazonie. Il enseigne pendant de nombreuses années l’anthropologie religieuse à l’Université de Genève et participe également à plusieurs expositions du Musée d’ethnographie de la ville. C’est également un passionné de cuisine et de jazz.

Ses archives, comportant une bibliothèque, des papiers personnels et des supports audiovisuels, ont été données par son épouse, Isabelle Anex Monnier, à la Bibliothèque en 2011. Elles reflètent les nombreux centres d’intérêt du chercheur et témoignent de son ouverture d’esprit et de sa grande curiosité intellectuelle.

La Bibliothèque compte environ 2000 volumes. Plus de la moitié des titres concerne les thèmes de recherche de l’ethnologue qu’étaient les civilisations autochtones américaines et des îles du Pacifique. A côté des publications scientifiques, la bibliothèque contient aussi de la littérature grise, des livres anciens de la seconde moitié du 19e siècle, des romans populaires, des bandes dessinées et des livres de cuisine. Parmi les langues représentées, on trouve diverses langues européennes (français, anglais, espagnol, hollandais, allemand, portugais), ainsi que des langues indonésiennes (kâté, batak, …) ou sud-américaines (quechua, aymara, pilagá, guajiro, tarahumara, matsiguenga, …).

Les documents des archives à proprement parler permettent de retracer les activités d’enseignement et de recherche sur le terrain, ainsi que différents projets de publications ou d’expositions menés par le chercheur. Les archives contiennent ainsi l’ensemble des cours donnés à l’Université, le matériel de terrain (questionnaires, enregistrements, photographies, carnets,…), les données de recherche (vocabulaire, recueil …) et les textes de nombreuses conférences données en Suisse et à l’étranger, aussi bien dans des universités que dans des lieux de culture alternative. Parmi les différents projets de l’ethnologue, on peut citer ses efforts pour mieux faire connaître la culture batak de Sumatra (publication d’un manuscrit inédit, bande dessinée en batak) et les ébauches d’un livre de cuisine. Une petite collection d’affiches de concert et de coupures de presse témoigne enfin de la carrière de saxophoniste d’Alain Monnier.

Alain Monnier

Fonds International Peace Bureau (IPB)

The IPB was founded in 1891, as a result of consultations at the Universal Peace Congresses, large gatherings held annually to bring together the national peace societies that had gradually developed, mainly in Europe and North America, from the end of the Napoleonic Wars onwards.

In the inter-war period IPB struggled to get its voice heard but was gradually drowned out in the rising tide of nationalism. Secretary-General since 1911, Henri Golay was able to keep the Bureau functioning until the outbreak of war in 1939. His death in 1950 marked the end of the old IPB, but a new one was in the process of being born. After many organisational complications the International Liaison Committee of Organisations for Peace (ILCOP), which had inherited the assets of the old IPB, was renamed IPB in 1964 and ILCOP became a small private foundation.

IPB’s membership remained low in the 60s and 70s, but rose sharply after the merger with the International Confederation for Disarmament and Peace in 1984. In 1963 there were 17 member organisations. There are now 186.

The first President of the new IPB was Ernst Wolf (1963-1974) who was the mastermind behind the merger and the establishment of the ILCOP foundation. He was succeeded in 1974 by Sean MacBride, who continued until 1985, giving way to Bruce Kent of British CND.
Currently, the IPB has two co-presidents: Ingeborg Breines and Reiner Braun.

The IPB archives, for the period 1891-1951, are deposited at the United Nations archives in Geneva (https://biblio-archive.unog.ch/detail.aspx?ID=311)

International Peace Bureau

Fonds Henri-Philippe Cart

Ancien vice-directeur de la Direction du développement et de la coopération (DDC), décédé en 2007, Henri-Philippe Cart s’est engagé dans la mise sur pied d’une politique suisse visant à renforcer la société civile sud-africaine, encore sous le régime de l’apartheid, préparant ainsi de nombreux cadres sud-africains à gérer la transition vers une société démocratique.

Dès les années 60, il s’est attaché à mettre en œuvre la politique de la DDC avec les milieux académiques suisses, soutenant de nombreux étudiants qui cherchaient à se familiariser avec les problèmes du tiers-monde.

Ce fonds est constitué des archives personnelles de Henri-Philippe Cart sur l’Afrique du Sud.

Fonds Mark Zborowski

Mark [Marc] Zborowski (January 27, 1908 – April 30, 1990) (AKA "Marc" Zborowski or Etienne) was an anthropologist and an NKVD agent (Venona codenames TULIP and KANT). He was the NKVD's most valuable mole inside the Trotskyist organization in Paris during the 1930s and in New York during the 1940s.
Source: Wikipedia, March 27, 2019

The collection contains:
FBI files concerning the investigation on Zborowski, 1938-1966
FBI file concerning Boris Nikolaevski, 1949-1955
FBI file containing information on Raphael Abramovitch, 1938-1955
FBI file containing information on David J. Dallin, 1940-1968
FBI file containing information on Russian émigrés, 1951-1953

Capital Markets of the World (CMoW)

Inherited by the Graduate Institute in 2008 from the Crédit Agricole, which had received it from the Crédit Lyonnais after the merger between the two banks in 2002, the collection represents the preserved part of a once gigantic collection of economic and financial information gathered by the Crédit Lyonnais Service des Etudes Financières, created in 1871.

Owing to difficulties of preservation — it had been stored in a former textile factory in Tourcoing in northern France, where it experienced damage from humidity — most of the collection was lost. Two major parts, however, survived. One is the vast store of government budgets from countries over the world, which was sorted out through the cooperation of EHESS and the University of Paris XII, under the supervision of Professors Broder and Flandreau, and transferred to the Centre Technique du Livre, a state-run library repository in France. The other is the collection of stock exchange publications which the Graduate Institute acquired from Crédit Agricole in 2008.

Covering stock exchange information for 6 continents, the repository could be said to be Thoreau’s figurative "Columbus to whole new continents and worlds within (…), opening new channels (…) of thought." Approximately 700 linear meters, the collection covers an immense stock of information concerning the world of finance in the age of globalisation. High frequency quotation records from 73 stock exchanges from 41 countries constitute the main component of the collection. They bring to life the complexity of Stock Exchange trading, underscoring the multiplicity of exchanges: several for each country, sometimes several for one market, and occasionally (as for a rare series of prices for gold mines), one market for several cities — as was the case for South African Gold Mines options traded simultaneously over the counter in Paris and London, and for which one Hirsch, a bullion broker in London and Paris produced a price list.

The complete series, such as London, New York, Brussels, or Amsterdam cover over 100 years of stock exchange quotations. More exotic or rare series, such as Bilbao, Alexandria or Cairo have shorter time frames but are still complete. This stock (no pun intended) of information offers a very rare opportunity for a better understanding of the world of capitalism and finance as it opens up a transnational dimension, beyond the well-researched operation of individual markets. It discloses the entangled spatial logistics of capital raising, trading and the global architecture of financial information.

Crédit Lyonnais

United Nations Conference to negotiate a legally binding instrument to prohibit nuclear weapons, leading towards their total eliminination, 27-31 mars, 15 juin-7 juillet 2017

La Conférence des Nations Unies pour la négociation du premier instrument juridiquement contraignant ayant pour but d’interdire les armes nucléaires a été instituée par la résolution de l’Assemblée générale du 23 décembre 2016.

La Conférence s’est tenue au siège des Nations Unies à New York, du 27 au 31 mars et du 15 juin au 7 juillet 2017. Elle était placée sous la présidence de Mme Elayne White Gomez, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Représentant permanent de la République du Costa Rica auprès de l’Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève.

Le but de cette Conférence était de préparer un texte qui complète les autres textes sur l’interdiction des armes inhumaines et le désarmement international ; les armes nucléaires étant les dernières armes de destruction massive à ne pas faire l’objet d’une interdiction totale.

United Nations

Fonds Indochine

Alexandre Casella a dirigé le Centre Asie de 1972 à 1975. Il a ainsi rassemblé un important fonds sur l’Indochine, par intérêt tant personnel que professionnel. En effet, durant les années 1965-1975, A. Casella a couvert le Vietnam en tant que correspondant de guerre. Il a ouvert à Hanoï le premier bureau du Haut-Commissariat pour les réfugiés (UNHCR) au Vietnam.

Le fonds est constitué de documents et périodiques ayant trait à la guerre du Vietnam, sur son territoire et dans la région, ainsi qu’à ses répercussions. Il comprend également des publications et des revues provenant du Laos et du Cambodge, couvrant essentiellement la période 1970-1975.

Citons, pour information, le quotidien Giai Phong, édité en 1975 à Ho-Chi-Minh-Ville et interdit d’exportation, qu’Alexandre Casella a réussi à ramener en Suisse. On peut également noter l’étude de Michel Barde intitulé « La Croix-Rouge et la révolution indochinoise. Histoire du Comité international de la Croix-Rouge dans la guerre du Vietnam ».

Alexandre Casella

Fonds Afghanistan

Pierre Centlivres est anthropologue, professeur honoraire et ancien directeur de l’Institut d’ethnologie de l’Université de Neuchâtel ; il a été conseiller au Musée national afghan à Kaboul de 1964 à 1966.
Micheline Centlivres-Demont est ethnologue et rédacteur d'Afghanistan Info depuis 1980.

Ces grands spécialistes de l’Afghanistan ont effectué de longs séjours de recherche entre 1966 et 2005, sont devenus des observateurs attentifs de l’histoire tourmentée de ce pays. Ils ont rapporté une quantité impressionnante de documents dont le fonds qu’ils ont donné au Centre d’études asiatiques.

Celui-ci comprend des périodiques, des coupures de presse, des rapports, des cartes et enfin une grande quantité de documents divers. Les sujets principaux de cette documentation sont : les évènements politiques, les réfugiés et la diaspora afghane. Il couvre principalement la période des années 1980 à nos jours avec quelques documents remontant aux années 1950.

Deux autres fonds sont en cours de réalisation : un fonds à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne qui comprendra plus de 5000 ouvrages, des revues, des cartes et notamment une collection d’images pieuses et politiques du Proche et du Moyen-Orient, ainsi qu’un fonds au Musée de l’Elysée, fort de milliers de photographies.

Pierre Centlivres